« Les formes contemporaines de l’antimaçonnisme »

« Les formes contemporaines de l’antimaçonnisme »

Une rencontre avec Jean Phillipe Schreiber, chercheur qualifié au FNRS et professeur à l’Université libre de Bruxelles. Ses recherches portent sur le judaïsme occidental du XVIIIe siècle à nos jours. Il s’intéresse aussi au rôle de la franc-maçonnerie dans la modernisation des élites juives au XIXe siècle et à la naissance du mythe du complot judéo-maçonnique.

Ces dernières années, en Europe, dans le monde musulman, mais aussi en Afrique subsaharienne, les discours visant le pouvoir supposé des francs-maçons et leurs présumées collusions ont à nouveau fleuri. Ces discours s’en prennent au rôle politique ou économique que joueraient la franc-maçonnerie ou les francs-maçons, mais s’inscrivent aussi dans une parole plus large qui vise à dénoncer une conspiration mondiale, voire un principe maléfique transhistorique — mettant à jour des topoi de la rhétorique antimaçonnique classique. Cela s’inscrit dans des sociétés où la dialectique du secret et de la transparence est omniprésente, et où la franc-maçonnerie est perçue comme l’expression par excellence d’une supposée culture du secret.
S’entremêlent ainsi un antimaçonnisme catholique traditionnel, tantôt politique, tantôt religieux et diabolisateur, qui s’exprime aujourd’hui davantage en Afrique subsaharienne et en Amérique latine qu’en Europe, mais qui sur le vieux continent perpétue le fonds de commerce idéologique de milieux intégristes chrétiens ; un antimaçonnisme politique, porté par des courants populistes ou nationalistes, qui s’évertue à traquer les francs-maçons comme favorisant une domination étrangère (politique, financière) — c’est le cas en Italie et dans plusieurs pays d’Europe centrale, orientale et balkanique ; un antimaçonnisme islamique radical qui puise à l’antisémitisme et à l’antisionisme des différents courants qui le composent ; un antimaçonnisme complotiste enfin, qui s’abreuve au succès des théories conspirationnistes en vogue et se propage viralement sur Internet.
Les actualisations de la rhétorique antimaçonnique comme les usages idéologiques qui en sont faits paraissaient dès lors devoir être réinterrogés, vingt-cinq ans après un premier volume consacré aux courants antimaçonniques dans la collection « Problèmes d’Histoire des Religions » (IV/1993). C’est la triple ambition du présent ouvrage : dresser un état des lieux de l’antimaçonnerie aujourd’hui, et de ses évolutions récentes ; analyser à la fois les accents nouveaux et les reformulations de condamnations anciennes ; examiner des situations peu mises en avant dans la littérature jusqu’ici, telles les formes de l’antimaçonnisme dans les courants émergents du christianisme contemporain ou de l’islam.

Evènement gratuit mais inscription souhaitée.

Inscription

« Les formes contemporaines de l’antimaçonnisme »
  • 00

    jours

  • 00

    heures

  • 00

    minutes

  • 00

    secondes

Date

Déc 11 2019

Heure

19 h 30 min - 21 h 00 min

Lieu

La Maison des Anciens
Catégorie

2 commentaires sur “« Les formes contemporaines de l’antimaçonnisme »

  1. Bonjour
    Le formulaire d’inscription Google me refuse l’accès…
    « Autorisation nécessaire. Seuls les utilisateurs faisant partie de l’organisation du propriétaire du formulaire peuvent afficher celui-ci. »
    Merci de corriger…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut