Rencontre en ligne avec Barbara Trachte : “L’EVRAS dans la lutte contre les violences faites aux femmes”

Rencontre en ligne avec Barbara Trachte : “L’EVRAS dans la lutte contre les violences faites aux femmes”

Le Collège de la Cocof vient d’accorder deux subsides importants en faveur de la Fédération laïque des centres de planning familial et de la Fédération des centres pluralistes de planning familial dans deux projets ayant pour objectif la généralisation de l’Education à la Vie Relationnelle, Affective & Sexuelle (EVRAS) pour toutes et tous dès le plus jeune âge, notamment dans le milieu scolaire.

L’EVRAS est une priorité du Collège de la COCOF pour cette législature. En effet, elle apparaît particulièrement importante dans la construction psychoaffective des enfants et des adolescent.e.s, dans la prévention des violences sexuelles, dans la prévention des grossesses non désirées mais aussi dans la réduction de la propagation des infections sexuellement transmissibles (IST). Les animations EVRAS doivent dès lors toucher une plus grande population mais les animatrices et animateurs doivent aussi être les mieux formés possible.

Le jeudi 4 mars 2021 à 20h30, l’Union organise une rencontre en ligne avec Barbara Trachte, Ministre-Présidente de la COCOF, qui permettra d’aborder les différentes problématiques liées à la généralisation de l’EVRAS et en particulier dans le cadre de la lutte contre les violences faites aux femmes.

La rencontre sera animée par Thomas Gillet, Président de l’UAE et retransmise en direct. À l’issue de la rencontre, un moment d’échanges est prévu avec le public.

Cet évènement est gratuit mais l’inscription est nécessaire.

Si cet évènement vous intéresse, veuillez vous inscrire via le formulaire suivant.

Rencontre en ligne avec Barbara Trachte : “L’EVRAS dans la lutte contre les violences faites aux femmes”

L'événement est terminé.

Date

Mar 04 2021
Expired!

Heure

20 h 30 min - 22 h 30 min
Catégorie

2 commentaires sur “Rencontre en ligne avec Barbara Trachte : “L’EVRAS dans la lutte contre les violences faites aux femmes”

Répondre à Julien Van Parijs Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut